RÉALISATION D’UN FILM COLLECTIF A AURAY, 2020

Page mise à jour le 28/01/2021 par Adeline

Terrain de vagues,
un film collectif
de Manon, Fabienne, Pierrot, Gilbert, Zeynep, Stéphanie, Sylviane, Aurore

Pour la deuxième année consécutive, nous avons proposé, en 2020, des ateliers vidéos aux habitants des quartiers d’Auray dans le cadre de la Politique de la Ville.

Après la trentaine de petits films réalisés en 2019, l’objectif de cette année était de réaliser un film collectif sur le quartier. Nous souhaitions travailler la thématique du lien : celui qu’ont les habitants avec le passé de ce territoire et le lien qu’ils ont entre eux.

Déroulé du projet

Nous avons mené ce projet sur l’année 2020. Nous avons procédé en plusieurs étapes.

Des ATELIERS PHOTOS PARLANTES :

En juin nous avons mené 3 ateliers, durant 3 semaines consécutives. Nous avons proposé aux habitants de réaliser des petits films d’animation (1 à 3 minutes), individuels, sur la base de photos d’archives (anciennes et récentes) du quartier.

Ces rendez-vous hebdomadaires ont eu lieu dans le local de la Politique de la Ville au Gumenen. Ils étaient avant tout conviviaux et ils ont permis de commencer à échanger sur le quartier, à évoquer la vie sociale de celui-ci, et aussi à constituer un groupe d’habitants, motivés pour s’investir dans un projet à plus long terme pour réaliser un court-métrage collectif.

Les films et le descriptif des ateliers sont visibles sur cette page :

https://www.videographieauray.com/film-participatif-a-auray-1ere-etape/

Un groupe de 8 personnes s’est constitué lors des ateliers photos parlantes. 5 adultes et 3 enfants, hyper impliqués, se sont lancées dans l’aventure de réalisation « classique » d’un film documentaire !

Une JOURNÉE D’ÉCRITURE DU SCENARIO

Le samedi 18 juillet 2020, de 10h à 17h, nous nous sommes appliqué à l’écriture du scénario d’un film collectif, d’une quinzaine de minutes.

A partir des envies de chacun et des films d’animation réalisés lors de la première étape, nous avons inventé le scénario et nous avons planifié les étapes de tournage.

Nous avons été accompagnés dans cette démarche par Benoît LABOURDETTE, cinéaste et pédagogue, dont nous apprécions particulièrement le travail. Voici le lien vers son site : https://www.benoitlabourdette.com/

Le TOURNAGE des images et des sons

Le week-end du 29/30 aout, nous nous sommes retrouvés pour filmer les différentes séquences du film munis d’une caméra semi-pro, d’une perche et micro.

Nous avons ensuite fait une séance pour enregistrer la musique du film, puis une dernière pour enregistrer les voix-off.

Le MONTAGE-ASSEMBLAGE

Courant septembre nous avons encadré 3 séances de montage collectif. En amont nous avions préparé les séquences à assembler, et en groupe nous avons ajusté le montage des séquences et nous avons décidé de l’ordre à leur donner pour monter le film.

La DIFFUSION

Comme c’était vraiment chouette l’année dernière, nous avions prévu une projection itinérante sur les murs du quartier du Gumemen. Nous avions accompagné les participants à la préparation de celle-ci, tout était prêt, mais la tempête s’est invitée et le ciné-balade a été annulé.

Nous avions convenu avec le groupe d’être présents quand même au rendez-vous pour accueillir les vaillants spectateurs. 4 d’entre eux se sont déplacés et, en respectant les conditions sanitaire liées au Covid, nous avons pu leur présenter les films réalisés.

Ces ateliers, gratuits et accessibles à tous, ont été financés par la Politique de la Ville d’Auray (Ville, Etat, Caf, Bretagne Sud Habitat)